Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CINNA ou LA CLEMENCE D'AUGUSTE

CINNA ou LA CLEMENCE D'AUGUSTE
(Francis Demay)

Depuis plus de quarante ans (élection de Giscard, en 1974), les présidents français se sont acharnés à détricoter soigneusement la constitution de 1958.

 

Après avoir adopté le quinquennat, parachevant son travail de sape, Chirac a fait coïncider dans le temps les élections présidentielle et législative, « afin de donner une majorité au président élu », empêchant ainsi toute cohabitation.

Comme indiqué dans le projet de gouvernement de Minurne, qui reste plus que jamais d’actualité, rétablir un septennat – non renouvelable – est sans doute l’une des principales réformes constitutionnelles à mettre en oeuvre pour redonner du sens à nos institutions.

L’expérience Macron sera un échec, parce qu’il n’aura été élu que par une faible minorité d’électeurs et plus par rejet de Marine Le Pen aux présidentielles que par adhésion à un programme, par ailleurs assez vague. Phénomène accru par l’abstention record observée aux législatives et, on le constatera rapidement, par une majorité d’élus novices qui se rangeront rapidement à la botte du gouvernement. Il n’y aura peut-être même pas besoin de recourir au 49-3.

L’expérience Macron sera aussi, hélas, un échec parce que l’idéologie dominante de la « préférence fiscale » continuera de faire des ravages.
Il est certes plus facile d’augmenter les impôts que de gérer le pays en réduisant la charge de l’Etat, mais c’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire pour redonner de le l’oxygène aux entreprises, du pouvoir d’achat aux salariés, et de l’emploi aux chômeurs.

Marc Le Stahler

Rien à ajouter, ou presque, au texte court et percutant que nous publions ci-dessous, signé par un lecteur de Minurne, Francis Demay.

CLIQUEZ ICI pour lire l'article de Francis Demay

Tag(s) : #MINURNE RESISTANCE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :